Weblog

Le «mal être» lié au stress – Vos enfants aussi sont concernés !

Revue éducation nationale du lycée polyvalent JEAN MONNET ANNEMASSE
Les impressionnantes évolutions sociales, économiques, familiales et éducatives de ces dernières années obligent les êtres à s’adapter très vite à ce nouveau mode de vie. Cependant, cette accélération produit inéluctablement sur certaines personnes, adultes comme enfants, un mal-être lié au stress qui petit à petit va diminuer la capacité d’autorégulation du corps. Certains signes et symptômes courants vont apparaître, comme douleurs d’estomac, maux de tête, troubles du sommeil, difficultés de concentration, etc…puis, selon les capacités d’adaptation de chaque individu, ces manifestations risquent au fil du temps d’évoluer vers des pathologies beaucoup plus délicates.
Bien évidemment, à certaines périodes sensibles de notre vie, telles l’adolescence, la ménopause, la perte d’emploi, les périodes d’examens, etc.., les réactions face au stress se manifesteront de manière plus ou moins violente.
Le stress remet en question «l’homéostasie» individuelle, c’est-à-dire l’équilibre émotionnel et physiologique de chacun. Mais aujourd’hui nous nous contentons trop, à mes yeux, de constater des situations (agitation, anorexie, impossibilité de concentration, etc… ) et de proposer des mécanismes classiques de régulation du stress basés essentiellement sur un travail émotionnel, psychologique (extériorisation de ses sentiments, intellectualisation du problème, etc…). Les explications sont biologiques (augmentation de la sécrétion hormonale des glandes surrénales, grosse transformation par le foie de glycogène en glucose, etc…) et non pas fonctionnelles. Souvent le corps est laissé de côté, or l’interdépendance entre les émotions et le corps existe et s’explique.
Comment expliquer les bienfaits de certaines techniques posturales utilisées dans le Yoga, le Qigong, le Tai chi chuan, etc…?Existe-t-il à travers tous ces exercices physiques un raisonnement médical? Ces techniques doivent-elles rester génériques ou sont-elles à adapter suivant un besoin précis ?
Essayons de développer en quelques lignes ces 3 interrogations en nous appuyant sur la médecine traditionnelle chinoise. Comme nous l’avons déjà indiqué, le stress perturbe la capacité d’autorégulation du corps. En conséquence, on observera un déséquilibre énergétique sur telle ou telle fonction de l’organisme. Ce déséquilibre va se manifester de différentes façons qui, à première vue, peuvent n’avoir aucun rapport. Or, l’une des particularités de la médecine traditionnelle chinoise est de considérer l’homme dans sa globalité. Elle ne s’intéresse pas seulement à l’organe en tant que tel, mais à sa fonction énergétique, ce qui, dans l’analyse, nous permettra de rassembler plusieurs éléments distincts. Etayons ce propos par un exemple : la cible privilégiée du stress est le foie. Mais il faut adjoindre à l’organe foie une multitude d’éléments qui, ensemble, vont constituer la fonction énergétique du foie.
Organe : foie / Fonction principale : drainer l’énergie, le « QI », dans tout le corps, stocker le sang, gouverner les tendons / Son Méridien (passage privilégié où circule l’énergie du foie possédant divers puits énergétiques appelés points d’acupuncture) / L’ouverture : l’œil / Manifestation externe : les ongles / L’élément : le bois / Energie perverse : le vent, etc…….
Aussi, suivant un bilan précis de l’individu, on pourra agir de différentes façons. Le mode de soin sera établi selon que l’on se trouve en curatif ou en préventif. Dans l’exemple qui nous intéresse, si on considère que c’est la fonction « drainer l’énergie » qui est touchée (oppression thoracique, douleurs des hypocondres, etc…) l’intervention, suivant l’urgence, pourra aller de l’énergétique chinoise au yoga, en passant par l’hydrothérapie (massage des méridiens en baignoire).
Que se passe-t-il dans les exercices physiologiques ?
Lorsque nous étirons notre corps, nous agissons sur les méridiens. Nous provoquons l’accélération énergétique de ceux-ci, par conséquent, nous touchons l’organe correspondant. Lorsque nous pratiquons une activité physique, quelle qu’elle soit, celle-ci en général harmonise le corps. Maintenant, supposons, si nous considérons l’exemple ci-dessus, que la fonction énergétique de votre foie soit fragilisée, pourquoi ne pas avoir une démarche plus ciblée sur le plan postural, sachant qu’il existe des exercices spécifiques pour chaque fonction énergétique ?
Pour terminer, retenons surtout que la raison fondamentale qui accélère les réactions face au stress est le déséquilibre énergétique.
C’est pourquoi Hydro Sino Santé s’est spécialisé dans ce domaine par une recherche permanente de l’équilibre, grâce à l’énergétique traditionnelle chinoise, équilibre qui est la raison même d’être de nos amis Chinois. Nous proposons à travers divers soins, d’aider chaque personne à se renforcer sur le plan énergétique, afin de conserver un bien-être permanent, malgré les épreuves parfois difficiles qu’elle peut traverser.
Les soins pratiqués au centre sont nombreux et personnalisés en fonction des besoins : Energétique traditionnelle chinoise, Thérapie manuelle, Hydrothérapie, Tuina (massages), Application algues/boue, Yoga, Qi Gong, Diététique chinoise. C’est pourquoi, nous vous invitons, adultes comme adolescents, à nous rencontrer afin que nous puissions ensemble établir une approche de soins conforme à vos attentes. Vous recevrez non seulement des soins, mais aussi des moyens pour apprendre à gérer des situations difficiles, tels les examens scolaires, éternelles périodes « prise de tête » des étudiants.
Serge Verdet
Diplômé de l’institut de médecine traditionnelle chinoise de Shanghaï
Diplôme de la fédération française de hatha yoga
0
  Related Posts
  • No related posts found.